Hacia arriba

Danza Ballet

#

Adieux Officiels d’Isabelle CIARAVOLA


17 febrero, 2014
Imprimir

Mademoiselle Isabelle Ciaravola, Danseuse Étoile, fera ses adieux officiels à la scène de l’Opéra le vendredi 28 février 2014 à 19h30 à l’issue de la représentation de Onéguine, ballet de John Cranko dans lequel elle interprétera Tatiana, rôle dans lequel elle fut nommée Étoile.

Après un Premier Prix du Conservatoire National Supérieur de Danse de Paris en 1988, Isabelle Ciaravola (née en 1972), entre à l’Ecole de Danse de l’Opéra de Paris dirigée par Claude Bessy. Elle y suit ses classes pendant deux ans, est engagée dans le Corps de Ballet de l’Opéra à l’âge de dix-huit ans avant d’être promue « Coryphée » en 1993.

bailarines de ballet  Adieux Officiels d’Isabelle CIARAVOLA
Isabelle Ciaravola Evan McKie – artiste invité. copyright Julien Benhamou
Opéra national de Paris

Elle danse alors dans les nombreuses productions du répertoire que la compagnie présente en France comme à l’étranger et participe aux Soirées Jeunes Danseurs du Ballet de l’Opéra en 1991et 1992. « Sujet » en 2000, elle interprète des rôles de soliste dans Casse-Noisette, La Bayadère, Roméo et Juliette, Don Quichotte et Le Lac des cygnes de Rudolf Noureev ; Stepping Stones et Bella Figura de Jiří Kylián, Joyaux/Emeraudes de George Balanchine. Distribuée par Pierre Lacotte dans Paquita (rôle de Doña Serafina en 2001), par Roland Petit dans Clavigo (rôle de l’Etrangère) et Passacaille (en 2002), elle participe à la création de La Petite Danseuse de Degas (Patrice Bart – 2003).

Promue « Première danseuse » en 2003, elle se produit dans les ballets de Georges Balanchine (Sérénade, Libeslieder Walzer, Les Quatre tempéraments), de Serge Lifar (Suite en blanc et Les Mirages) et de Jerome Robbins (Glass Pieces).Elle danse également dans La Septième Lune de Davide Bombana (‘la Jeune fille’), La Sylphide de Pierre Lacotte (rôle-titre), Cendrillon (la ‘soeur en bleu’), La Bayadère (‘Gamzatti’) et Raymonda (‘Henriette’) de Rudolf Noureev, L’Arlésienne (‘Vivette’) et Proust ou les intermittences du coeur (‘Albertine’) de Roland Petit, La Petite Danseuse de Degas (‘l’Etoile’) et Coppélia (‘Swanilda’) de Patrice Bart, La Dame aux camélias (‘Marguerite’) et la Troisième Symphonie de Gustav Mahler de John Neumeier ainsi que l’entrée au répertoire de Approximate Sonata (William Forsythe) et le rôle de ‘Garance’ dans la création des Enfants du paradis (José Martinez – 2008).

Le 16 avril 2009, à l’issue de la première représentation d’Onéguine (John Cranko), dans lequel elle interprétait pour la première fois le rôle de ‘Tatiana’, Isabelle Ciaravola est nommée Danseuse Étoile de l’Opéra national de Paris.

Depuis, elle a ajouté à son répertoire O złożony / O composite (Trisha Brown), le rôle-titre de Giselle, Le Spectre de la rose (Michel Fokine), Le Rendez-vous (Roland Petit) ainsi que les créations de Répliques (Nicolas Paul – 2009) et La Source (Jean-Guillaume Bart – 2011).

Isabelle Ciaravola est Chevalier des Arts et Lettres et de la Légion d’honneur.

Paris, le 10 janvier 2014

bailarines de ballet  Adieux Officiels d’Isabelle CIARAVOLA
Isabelle Ciaravola Evan McKie – artiste invité. copyright Julien Benhamou
Opéra national de Paris

 

François Alu promu Premier Danseur 3e étage a le grand plaisir d'annoncer la promotion de François Alu au grade de Premier Danseur à la suite du Concours Interne de Promotion 2013 du Ballet de l'Opéra. Sur la scène du Palais Garnier, devant les dix membres du jury (composé de la dire...


Ballet Barcelona - Carolina de Pedro Pascual

Uso de cookies

Este sitio web utiliza cookies y Google Analitycs para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas, y de nuestra política de cookies, privacidad y RGPD ACEPTAR

Aviso de cookies