Hacia arriba

Danza Ballet

#

BALLET DE L’OPÉRA LA BELLE AU BOIS DORMANT Rudolf Noureev

18 noviembre, 2013
Imprimir

BALLET EN TROIS ACTES ET UN PROLOGUE D’APRÈS LE CONTE DE CHARLES PERRAULT

“Ballet des ballets”, comme le qualifiait Rudolf Noureev, La Belle au bois dormant demeure un des joyaux du patrimoine de la danse. Créé en 1890 au Théâtre Mariinski de Saint- Pétersbourg, il est l’oeuvre conjuguée du chorégraphe Marius Petipa et du compositeur Tchaikovski. S’inspirant du conte de Charles Perrault, ils conçoivent un « ballet féerie » où s’entremêlent le rêve et la réalité, où fées et marraines, forces du Bien et du Mal se disputent le sort de deux jeunes gens. Il faut attendre 1989 pour que Rudolf Noureev remonte l’oeuvre pour le Ballet de l’Opéra d’après la chorégraphie originale.

BALLET EN TROIS ACTES ET UN PROLOGUE D’APRÈS LE CONTE DE CHARLES PERRAULT

  • PIOTR ILYTCH TCHAIKOVSKI Musique
  • RUDOLF NOUREEV Chorégraphie et mise en scène
  • d’après MARIUS PETIPA
  • (Opéra national de Paris, 1989)
  • EZIO FRIGERIO Décors
  • FRANCA SQUARCIAPINO Costumes
  • VINICIO CHELI Lumières

LES ÉTOILES, LES PREMIERS DANSEURS ET LE CORPS DE BALLET
ORCHESTRE DE L’OPÉRA NATIONAL DE PARIS
FAYÇAL KAROUI Direction musicale

En 1697, Charles Perrault, Contrôleur général de la surintendance des Bâtiments et académicien depuis vingt cinq ans, fait paraître – à 67 ans – un ouvrage qui allait assurer sa célébrité : « Histoires ou contes du temps passé, avec moralité » ou « Contes de ma mère l’Oye » : Le Petit Poucet, Le Petit Chaperon rouge, Le Chat Botté, Peau d’Ane, Barbe-bleue, Cendrillon, La Belle au bois dormant, fables qui transposent dans le domaine du fantastique les épreuves psychologiques du passage de l’enfance à l’âge adulte.

clasica  BALLET DE L’OPÉRA LA BELLE AU BOIS DORMANT Rudolf Noureev
La Belle au bois dormant. Chorégraphie : Rudolf Noureev
Laetitia Pujol. Ballet de l’Opéra national de Paris
Crédit : Icare / Opéra national de Paris

1890 : NAISSANCE DU BALLET

C’est en 1888 que l’intendant des Théâtres Impériaux Ivan Vsevolojski, commande à Tchaikovski une partition pour un ballet que lui même et Marius Petipa, maître de ballet en poste en Russie depuis 1862, ont tiré d’un conte célèbre de Charles Perrault, La Belle au bois dormant.

La première a lieu le 3 janvier 1890, une « avantpremière» ayant eu lieu la veille devant la famille impériale (Alexandre III). « C’est fort joli ! » se contenta de dire le tsar, mais le succès fut immédiat. La ballerine italienne Carlotta Brianza se montre une ravissante et frêle Aurore, tandis que Enrico Cecchetti met son talent de mime au service de la ‘Fée Carabosse’ tout en dansant aussi ‘l’Oiseau bleu’, et que Pavel Guerdt interprète le ‘Prince Désiré’. Marie Petipa, fille du chorégraphe, est la ‘Fée des Lilas’.

LA VERSION DE RUDOLF NOUREEV

« Quand je faisais mes premiers pas à Oufa, mon maître à danser – qui avait appartenu au Kirov- me disait toujours que La Belle au bois dormant était le « ballet des ballets ». Et j’en étais gourmand à l’avance. Le Kirov, plus tard, m’a fait découvrir la splendeur du festin. La Belle au bois dormant de Tchaikovski et de Marius Petipa représente en effet l’apogée du ballet classique : la danse s’affirme alors comme l’art majeur. Et cela constitue un événement historique : après La Belle, le ballet a pu attirer à lui les plus grands compositeurs qui n’ont plus hésité à travailler avec les chorégraphes. Je crois que chaque danseur devrait prier le matin devant trois icônes : Tchaikovski – Dieu le père, Prokofiev – le fils, et Stravinski – le Saint-Esprit. Ce sont trois musiciens qui ont donné naissance aux oeuvres les plus importantes et les plus audacieuses du répertoire du ballet. Aujourd’hui, La Belle demeure pour moi l’accomplissement parfait de la danse symphonique. Elle exige du chorégraphe de trouver l’harmonie avec la partition de Tchaikovski. Avec La Belle, il ne s’agit pas de créer un événement sans lendemain, mais de produire un spectacle durable qui maintienne l’excellence d’une compagnie. »

Rudolf Noureev (Propos recueillis)

  • 23 représentations du 4 décembre 2013 au 4 janvier 2014

OPÉRA BASTILLE

clasica  BALLET DE L’OPÉRA LA BELLE AU BOIS DORMANT Rudolf Noureev
BALLET DE L’OPÉRA LA BELLE AU BOIS DORMANT Rudolf Noureev

 

BALLET DE L’OPÉRA NATIONAL DE PARIS LES FÊTES DE FIN D’ANNÉE AVEC LE BALLET DE L’OPÉRA NATIONAL DE PARIS Cette saison, le Ballet de l’Opéra national de Paris proposera 44 représentations lors des fêtes de fin d’année, représentant plus de 100 000 places à la vente. Quand Tchaïkovski r...
Benjamín Millepied deja la Opera de París Las negociaciones sobre su partida se iniciaron hace mucho tiempo, pero ahora se consume la ruptura. El coreógrafo Benjamín Millepied ha anunciado su renuncia al Ballet de la Ópera de París, poco más de un año después de que llegó con la promesa de ...
Gala de apertura del ballet de la Opera de París Para su primera temporada, la directora de la danza Aurélie Dupont puso a París a sus pies durante la gala. La gran escalera del Palacio Garnier adornada con claveles de colores tenía la apariencia de un templo indio. Hubo también algunas diosas de ...
La Belle au Bois Dormant. American Ballet Theatre LA BELLE AU BOIS DORMANT, American Ballet Theatre -  compagnie invitée. ALEXEI RATMANSKY, Chorégraphe et artiste résident à l'American Ballet Theatre. OPÉRA BASTILLE, 10 représentations du 2 au 10 septembre 2016. Alexei Ratmansky s’inscr...
Le songe d’une nuit d’été, Opéra Bastille Opéra Bastille - du 09 au 29 mars 2017. Le Songe d'une nuit d'été. Entrée au répertoire Musique Felix Mendelssohn-Bartholdy Chorégraphie George Balanchine D'après William Shakespeare, A Midsummer Night’s Dream Décors Christian Lacroix Costume...

Ballet Barcelona - Carolina de Pedro Pascual

Uso de cookies

Este sitio web utiliza cookies y Google Analitycs para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas, y de nuestra política de cookies, privacidad y RGPD ACEPTAR

Aviso de cookies